Excite

Travaux de rénovation de maison classée : les démarches

En France, les maisons et les bâtiments classés monuments historiques contraignent leurs propriétaires au respect d’un certain nombre d’obligations, notamment lorsqu’il s’agit de réaliser des travaux d’entretien ou de rénovation. Pour vous aider à y voir un peu plus clair, voici quelques informations à retenir sur les démarches à faire avant de démarrer les travaux dans une maison classée monument historique.

Retour sur les obligations relatives aux travaux dans une maison classée monument historique

Tout bâtiment classé monument historique ne peut être ni déplacé, ni détruit ni faire l’objet de travaux de restauration ou modification, sans l’accord préalable du ministère de la Culture. C’est le service des monuments historiques rattaché à ce ministère qui est en charge de la surveillance des travaux autorisés.

Les différentes étapes à respecter

Premièrement, vous devez adresser une requête au directeur des affaires culturelles de la région où se trouve votre maison. Avant d’entamer des travaux sur une maison classée monument historique, vous devez déposer une déclaration auprès de la mairie. Voici les types de travaux nécessitant la demande d’un permis de construire : extension de la maison pour un changement d’affectation ou lors d’une ouverture au public. Cette dernière implique des contrôles de sécurité obligatoires.

Une fois l’autorisation obtenue, vous devez informer le préfet de région qui vous communiquera toutes les contraintes réglementaires, techniques et architecturales à respecter. Il vous transmettra aussi la liste des études techniques et scientifiques à faire avant de démarrer les travaux.

Un conseil : pour gagner du temps, renseignez-vous auprès de l’architecte des bâtiments de France de votre département avant de déposer votre dossier au bureau du préfet.

Financer les travaux d’une maison classée

Saviez-vous que l’État peut contribuer financièrement aux travaux d’une maison classée monument historique ? Qu’il s’agisse d’un projet de restauration, réparation ou tout simplement entretien d’un bâtiment classé, l’État peut prendre en charge jusqu’à 40 % du montant total des travaux. Le propriétaire de la maison entamera les travaux avec l’aide de l’architecte en chef des monuments historiques et des artisans ou d’une entreprise compétente.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016