Excite

Regain d'intérêt pour la vente en viager ?

La vente immobilière en viager est considérée comme une vente immobilière à part entière, comportant quelques consensus de part et d’autre.

En effet, lors d’une vente en viager, le vendeur s’octroie un droit d’usufruit ou de jouissance du bien immobilier vendu, et ce jusqu’à sa mort.

Ce droit d’usufruit est pris en considération dans le prix de vente du bien sous la forme d’un abattement considérable. La vente immobilière en viager est signée devant un notaire en présence des deux parties. Le bien vendu devient la propriété de l’acheteur dès la signature du contrat de vente en viager.

Bien que la renommée de ce genre de vente ne soit pas des plus reluisantes, en particulier du fait de l’attente par l’acheteur du décès du vendeur pour une totale acquisition, le viager a le vent en poupe.

La crise boursière des dernières années a eu raison de la foi de bon nombre d’épargnants et les sommes qui ne sont pas investies dans le virtuel retombent peu à peu sur des achats de biens immobiliers, plus sûrs.

De plus, si l’on prend en considération les retraites actuelles et surtout futures, on ne peut que déplorer leur faiblesse. C’est pourquoi les futurs retraités ou jeunes retraités ou bien encore les personnes d'un âge avancé considèrent avec attraction la vente immobilière en viager. Celle-ci assure au vendeur un revenu régulier, stable et sûr, le mettant à l’abri de toute fluctuation boursière ou indélicatesse bancaire…

Toutes les parties y trouvent leur compte!

Photo : Nathalielaure (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016