Excite

Le prix de l'immobilier à Paris

Paris avec ses banlieues chics de Neuilly et Boulogne est la ville où, pour ce qui concerne la France, se loger revient le plus cher. En effet, le prix de l’immobilier à Paris tourne, en moyenne, autour de 7860€/m², à savoir qu’on peut trouver une affaire à 5600€/m² tout comme on peut en trouver à 13200€/m².

Il s’agit d’appartements, car le prix de vente d’une maison est indéterminable sans exemple précis, tant les paramètres à prendre e ncompte sont ténus. En effet, outre les données raisonnables, le « charme » et le « coup de cœur » peuvent en modifier considérablement la valeur.

Cela dit, un loyer y coûte en moyenne 23€/m²/mois.

Les arrondissements chers et moins chers

Le prix de l'immobilier à Paris n’a fait que grimper en 30 ans. Irrégulièrement, bien sûr : on constate un pic en 1991, une descente jusqu’en 1998 suivie d’une reprise. Et nous atteignons les sommets fin 2011 après le creux de 2009 provoqué par la crise internationale bancaire dont tout le monde se souvient.

Les arrondissements parisiens les plus chers sont, par ordre décroissant, le 6e, le 7e,5e, 4e et le 1er dont le prix moyen de vente est au-dessus de la barre des 10000€/m². Néanmoins les trois premiers viennent d’accuser une baisse alors que les deux suivants sont en hausse. Le 16e vient ensuite, il a accusé une baisse en 2011. Il est suivi de près par le 3e et le 2e qui eux sont en hausse.

Les arrondissements les moins chers sont, par ordre croissant : le 19e et le 20e, suivis de près par le 10e, le 18e puis le 11e, tous amorçant une baisse.

Le 1er est l’arrondissement du Palais-Royal et de la place Vendôme, le 4e est celui de ND de Paris ; le 5e celui de la Sorbonne ; le 6e, celui du jardin du Luxembourg et de Saint-Germain-des-Près ; le 7e est celui des Invalides. Hormis le 7e qui compte un bon nombre de grands appartements, les logements de ces arrondissements sont essentiellement des 1 et 2 pièces. Ces quartiers comptent en moyenne 10% de logements inoccupés et 14% de résidences secondaires.

Le 20e est l’arrondissement du Père-Lachaise ; le 19e est celui de Belleville et La Vilette, berceau des accents populaires des films des années 1930 ; le 18e est celui de Montmartre (son îlot le plus cher). Ils comptent, inversement au lot précédent, une majorité de logements moyens de 3 pièces et 90% sont occupés à titre principal et 7% sont vacants.

Conséquence des prix du logement sur l'habitation des quartiers

Le prix de l'immobilier à Paris a une incidence sur les caractéristiques des populations qui habitent les différents quartiers. Les logements vacants sont concentrés dans le centre et l’est de la capitale. Paris est une ville de constructions anciennes le plus souvent découpées en appartements. Dans les quartiers chers ils sont en majorité petits. On trouve le plus de maisons individuelles dans le quartier, populaire depuis toujours, des Buttes-Chaumont dans le 19e arrondissement. Les logements sociaux comme dans la majorité des grandes villes sont repoussés en périphérie. Les jeunes, souvent étudiants, se plaisent surtout dans le 13e, le 5e et le 19e.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016