Excite

L'achat d'un logement en viager : ce qu'il faut savoir

Le viager est encore peu connu de nos jours, ce qui est bien dommage car il peut s'avérer très intéressant aussi bien pour l'acheteur que pour le vendeur. Avant de faire l'achat d'un logement en viager, il est important de prendre connaissance de certaines informations pour savoir à quoi on s'engage.

Le viager : qu'est-ce que c'est ?

L'achat d'un logement en viager est avantageux pour les deux parties puisque cela permet de profiter d'habitations à des tarifs qui sont moins élevés par rapport au marché de l'immobilier. Pour les personnes qui ne connaissent pas ce dispositif, il consiste à céder un bien immobilier et à donner une rente à la personne qui a vendu ce dernier jusqu'à sa mort.

Pourquoi faire l'achat d'un logement en viager ?

En achetant en viager, l'acheteur (qui porte alors le nom de débirentier) a la possibilité de payer son bien immobilier à travers des sommes d'argent échelonnées jusqu'au décès du crédirentier (vendeur). Ainsi, l'achat d'un logement en viager se résume à parier sur la vie de quelqu'un et à éviter de faire un trop gros investissement.

Comment faut-il s'y prendre ?

Il est nécessaire de se rendre chez un notaire afin de signer un acte authentique pour conclure la vente ou l'achat d'un logement en viager. C'est à ce moment-là que l'acheteur doit payer l'inscription hypothécaire, les droits d'enregistrements et les frais de notaire. À noter qu'il doit aussi régler une partie du bien immobilier lors de la signature du contrat puis verser des rentes tous les mois ou plusieurs fois par an au vendeur.

Lire le contrat correctement

Avant de signer le contrat lié à l'achat d'un logement en viager, il est crucial de le lire avec attention. Il faut contrôler que les clauses établies entre l'acheteur et le vendeur soient stipulées de façon claire et précise. C'est par exemple le cas pour la somme et la fréquence des rentes.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016