Excite

Hausse des prix de l'immobilier ancien

Le marché de l’immobilier souffre d’incertitudes depuis plusieurs années. Après des hausses continues entre 2000 et 2007, il s’est ensuite légèrement effondré en 2008, avant de reprendre doucement l'année suivante. Selon le Conseil scientifique des indices Notaires-Insee, les prix dans l’immobilier ancien ont augmenté de 2,4 % au dernier trimestre 2010.

C’est la sixième hausse depuis mi-2009. Il y a cependant des variations puisque les tarifs pour les maisons se sont accrus de 2,5% alors que pour les appartements, elle s’est élevée à 2,3%. De la même manière, il y a également des différences en fonction de la zone géographique. Pour l’Ile de France par exemple, les augmentations ont été de 3,3%, alimentées plus particulièrement par les ventes d’appartement. A Paris intra-muros, c’est de 5,2 % que les prix ont augmenté, soit de 17,5% sur un an.

En province, la hausse des prix a été moins forte puisqu’elle a atteint 1,8%. A l'inverse de ce qui s'est passé à Paris, ce sont les maisons qui ont eu la plus forte progression. Sur l’année, c'est donc une augmentation de 8% pour l'immobilier ancien mais avec de grandes disparités, notamment dans les grandes villes régionales comme Lyon, Marseille ou Toulouse. .

Pour 2011, à quoi peut-on donc s’attendre ? Beaucoup disent que le marché de l'immobilier ancien devrait continuer sur le même rythme, même si pour certains, il faudra s’attendre à une baisse si les taux d’intérêt recommencent à monter de manière significative.

Source Photo : Woodley Wonderworks (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016