Excite

Malgré la crise, le printemps arabe profite à l'immobilier de luxe parisien

De grandes familles du Proche, et même du Moyen-Orient ont tendance à acheter des biens dans la capitale. Ils ont ainsi l’opportunité d’effectuer des travaux de rénovation. Le logement est ensuite redécoupé en plusieurs appartements. Le propriétaire peut ainsi les louer. Le retour sur investissement est très rapide, car les loyers dans Paris peuvent atteindre des sommes assez importantes. Selon le directeur général du réseau d’agences immobilières de luxe Féau, Nicolas Pettex « Quelques ressortissants des nations concernées par le printemps arabe commencent à se positionner sur des immeubles à vendre à Paris ».

Ces grandes familles ont un seul objectif : construire un patrimoine dans les quartiers les plus prisés de la capitale. L’investissement est précédé d’une étape fondamentale. Ils acquièrent un logement qu’ils transforment en résidence principale. C’est un moyen efficace pour retomber sur ses pieds si toutefois la situation n’est plus favorable. Lorsqu’ils sont confortablement installés à Paris, les futurs propriétaires partent à la recherche des immeubles luxueux qui représentent un potentiel d’investissement important.

Un spécialiste de l’immobilier haut de gamme, Jean-Philippe Roux souligne que 50% du chiffre d’affaires en 2012 a été réalisé grâce aux fortunes du Moyen Orient. Tunisie, Égypte, Syrie ou Liban. Ce dernier est d’ailleurs très actif dans la capitale française. La guerre civile est importante en Syrie, la population a donc peur d’être envahie par un conflit. Les investisseurs ont tendance à se diriger dans les quartiers luxueux de Paris pour avoir une roue de secours si la situation dégénère au Liban. Ainsi les biens de la capitale sont achetés par des familles du Moyen-Orient.

Le secteur est dynamisé, car le printemps arabe profite à l'immobilier de luxe parisien. Cette tendance risque de s’accentuer dans les prochains mois.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016