Excite

Le marché de l'immobilier en Espagne

Le marché de l'immobilier en Espagne peut être attirant pour les Français qui se rendent souvent dans ce pays en vacances. Un grand nombre d'entre eux a déjà succombé à son charme. Aujourd'hui, est-il facile d'investir ? À quel prix ? Et quelles sont les modalités ? Le marché a changé en quelques années, il est donc intéressant d'avoir une perspective de ce marché.

Le marché de l'immobilier en Espagne a connu une forte baisse de ses prix entre 2008 et 2010 dans un climat de crise ressenti fortement dans ce beau pays. Bien entendu cette baisse a surtout affecté les biens mal situés ou mal construits cependant, la tendance générale bascule tout de même. On peut surtout remarquer que beaucoup de ces biens avaient comme propriétaire les banques espagnoles qui ne pouvaient plus les entretenir. Il faut cependant savoir que depuis 2011, on peut noter une amorce de reprise avec des prix en hausse surtout concernant le neuf.

L'immobilier en Espagne a beaucoup évolué ces dernières années avec l'engouement des touristes qui investissent dans la pierre. Quelle que soit la situation, les touristes et les étrangers continuent à acheter, le marché est très complexe. Les étrangers ont la chance d'avoir accès à des prêts à taux plus bas en Espagne, ce qui rend ce marché très intéressant. Il est cependant nécessaire d'éviter les pièges afin de faire une bonne affaire. Il faut savoir que bon nombre de personnes chercheront sans doute à tirer profit de cet achat. Il est donc nécessaire de protéger son bien et son investissement.

L'acheteur qui doit effectuer des travaux dans la maison qu'il vient d'acquérir bénéficiera de prêt intéressant s'il n'est pas résident dans le pays. Ainsi, il est possible d'acheter une maison moins chère à refaire. Il suffit pour cela de produire un devis du montant des travaux prévus. La pluvalia est un impôt basé sur l'augmentation du prix des terrains de la date d'achat à la date de la vente, le montant est déterminé par les autorités locales. Normalement c'est au vendeur de la payer, mais il peut arriver que celui-ci la demande à l'acquéreur. Il faut ajouter au prix de vente les frais d'un montant de 10% correspondant aux impôts, aux frais de traduction et parfois d'avocat.

Nouvelle loi espagnole

Une nouvelle loi est apparue concernant le marché de l'immobilier en Espagne. Elle impose à tout acheteur ou vendeur étranger d'obtenir le NIE, numéro d'Identité des Étrangers. En fait, c'est très simple, il s'agit d'un formulaire avec le nom, le numéro NIE et un tampon officiel. Il est nécessaire de s'acquitter d'une taxe directement auprès du Ministère des Finances pour pouvoir l'obtenir.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016