Excite

Frais de notaire : petit guide

Un achat immobilier implique des frais de notaire qui augmentent considérablement le prix du bien. Mais ces frais sont incontournables. Autant savoir de quoi il retourne…

Lors de l'achat d'une maison, d'un appartement ou d'un terrain à bâtir, il faut prévoir le financement du bien sans oublier d'y ajouter les frais de notaire, car ceux-ci sont indissociables d'un acte d'achat immobilier. Mieux vaut le savoir car ils peuvent changer la donne, et cela peut s'avérer scabreux lorsque le budget avait été prévu au plus juste.

C'est sur décision du Garde des Sceaux que le notaire est nommé. C'est un "officier public et ministériel". Son rôle est d'authentifier un contrat, un acte (vente/achat, donation, etc.). Il conseille le client, contrôle de nombreux points concernant les biens concernés, rédige les actes et officialise toutes les transactions immobilières. Enfin, il n'a aucune limite géographique nationale : tout notaire peut officialiser la vente d'un bien même si celui-ci est situé dans une région différente de celle où est installé le notaire.

Autant le savoir : les frais de notaire, à la charge de l'acquéreur d'un bien, ne se négocient pas (contrairement aux frais d'agences immobilières), et la concurrence tarifaire n'existe pas entre les notaires. Ces frais d'acquisition ne sont pas fixés par le notaire mais par l'Etat sur le plan national, sans distinction aucune entre les régions. Ils ont en tout cas le mérite d'être les mêmes pour tout le monde (population urbaine ou rurale). Totalement transparents, ils peuvent se prévoir très précisément lors de l'achat d'un bien.

Contrairement aux idées reçues qui ont la vie dure, la majorité de ces frais n'est pas destinée aux seuls notaires. Une bonne partie est reversée à l'Etat ainsi qu'à la Région, au Département et à la Commune (les collectivités locales).

Les frais de notaire sont réduits uniquement si le bien acquis a moins de 5 ans.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016