Excite

Colocation : quels sont les droits et les obligations ?

Pour réussir une colocation, les droits et les obligations de chacun doivent être assimilés. Loyer, charges, bail, assurance… Les modalités pour vivre en communauté sont les mêmes que celles observées pour une location classique. Cette situation atypique demande toutefois un certain respect des règles de vie qui ne sont pas à négliger.

Dans une colocation, les droits sont généralement dictés par le bail. Ce document n’est pas à prendre à la légère, car il est l’intermédiaire entre le bailleur et les locataires. Les obligations sont donc similaires à ceux référencés pour une location classique.

Les habitants ont l’occasion de circuler librement dans la maison ou l’appartement tout en respectant les règles établies dans ce document. Certains propriétaires ne veulent pas que les couloirs extérieurs soient encombrés, d’autres interdisent les pots de fleurs ou les étendages sur les balcons ou les fenêtres… Ces règles de vie collective sont donc énoncées dans le bail et si un litige est observé, une action judiciaire est susceptible d’être ouverte.

Certains bailleurs acceptent les aides au logement notamment attribuées par la CAF, cela est généralement stipulé dans l’annonce et donc dans le bail. Ce dernier peut être nominatif ou le propriétaire peut faire le choix de rédiger un document pour tous les colocataires, cela peut avoir des conséquences lors d’un éventuel départ.

Comme les locataires classiques, les membres de la colocation sont invités à prendre une assurance et à payer les charges et le loyer. Lorsqu’un impayé est observé, les autres colocataires peuvent être contraints de régler la somme. Les propriétaires demandent ainsi une caution solidaire.

Le départ du colocataire

Dans une colocation, les droits sont multiples et ils concernent également un éventuel départ. Après avoir respecté un préavis pour la rupture du bail, le colocataire a la possibilité de quitter le logement. Il faut toutefois noter que cela peut avoir des répercussions sur les autres locataires. Il est donc judicieux de vérifier au préalable le type de bail signé.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016