Excite

Au Québec en juillet, tout le monde déménage

Des camions et des cartons à tous les coins de rue, des ascenseurs pris d’assaut : chaque année, des dizaines de milliers de Québecois changent d’appartement à la même date - le 1er juillet, jour de la fête nationale. Une façon de bouder le Canada Day, célébré une semaine après la fête nationale québecoise ? Sans doute. Mais il y une autre raison à ce grand chambardement : la plupart des baux démarrent le 1er juillet. Cette tradition séculaire évite que les locataires se fassent expulser l’hiver, note La Presse Canada.

La journée des cartons est une affaire en or pour les déménageurs, rapporte Le Journal de Québec. Certaines compagnies doublent leurs tarifs le 1er juillet pour les faire baisser progressivement les jours suivants. Aux camions hors de prix réservés six mois à l’avance certains préfèrent l’option déménagement en vélo, meilleur marché et écolo.

L’entreprise de Julien Myette a 1500 transports à deux roues à son actif. Les déménageurs et déménageuses chargent jusqu’à 270 kilos sur leur remorque avant de s’attaquer aux escaliers avec votre matelas ou votre frigo. Les engins « sont tout ce qu’il y a de plus simple : des vélos de montagne munis de bons freins à disque, avec des pneus lisses au lieu des pneus à crampons». Mais le chargement est du grand art détaille Julien Myette à Radio Canada : « Il faut tenir compte du poids, de la rigidité... Il y a beaucoup de variables. Ce n'est pas comme un camion. (...) On n'a pas de parois... » Même avec une remorque pleine, les déménageurs à vélo « roulent en moyenne à 10 km/h, ce qui nuit rarement à la fluidité de la circulation», assure le transporteur, qui compte une quinzaine d’employés.

Les estimations varient, mais selon le Wall Street Journal, quelque 67 000 appartements changent de locataire le 1er juillet, dont une forte proportion à Montréal.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016