Excite

Conseils pour acheter un terrain

Bien choisir son terrain : les bonnes questions à se poser
Pour acheter un terrain et concrétiser son rêve de devenir propriétaire, il faut tout d'abord bien choisir son emplacement. En effet lors d'un tel investissement, l'engagement est lourd et sur une longue durée, il est alors préférable et souhaitable que l'environnement plaise. Il faut d'abord se demander si l'on préfère un terrain isolé ou en lotissement, car les démarches ne sont pas les mêmes et les frais non plus. Il faut ensuite se demander si l'on préfère être proche des commerces, donc du centre ville, ou au contraire en retrait, ce qui engage plus de frais et de contraintes de temps. La commune est également un facteur à prendre en considération : village? ville? les deux sont totalement différents et ont leurs avantages et leurs inconvénients. Il est donc essentiel de se poser les bonnes questions pour bien acheter un terrain.

Les démarches pour acheter un terrain

Si l'on choisit un terrain isolé, des études de sol et de viabilité sont à prévoir, contrairement au terrain en lotissement qui est en charge du promoteur. Une fois son choix arrêté il faut établir la promesse de vente, appelée également compromis de vente. Cela veut dire que le propriétaire du terrain s'engage à céder son bien au prix entendu. Or il est obligatoire de verser un acompte qui est de l'ordre de 10% du prix global du prix de vente en contre-partie. Ce contrat doit contenir de nombreuses conditions, mais aussi le permis de construire ou le certificat d'urbanisme qui stipule l'accord de construction. Ce compromis de vente peut être sous forme d'un acte sous seing privé qui ne demande pas l'intervention d'un notaire, ou au contraire être un acte notarial. Le contrat définitif de vente doit cependant être signé chez un notaire dans les trois mois qui suivent la promesse de vente, et le reste de la somme est versée. La vente du terrain est alors effective.

La rétractation

Le futur acquéreur a également le droit de se rétracter pour différentes causes. Cette rétractation doit survenir dans les sept jours qui suivent la première notification de la promesse de vente. Celle-ci doit être claire et envoyée avec accusé de réception. L'acquéreur récupère alors une indemnité d'immobilisation dans les trois mois.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016