Excite

Acheter votre studio à Paris: un parcours du combattant

La décision d’acheter votre premier studio à Paris est enfin prise. Enthousiaste à l’idée d’être propriétaire, de posséder un chez-soi, vous exaltez face à la sensation que de nouvelles perspectives murales s’offrent à vous. Premier réflexe : surfer sur la toile virtuelle pour appréhender le marché. Premier constat : les sites d’annonces pullulent.

C'est quoi toutes ces annonces? Entre les sites d’agences immobilières, les sites immobiliers spécialisés, les sites pour particuliers, les Pages Jaunes, les sites d’enchères et les petites annonces gratuites, vous avez le choix. Pour être à l’affût des derniers biens mis en vente, vous remplissez un rapide formulaire en ligne : état-civil minimal (nom, prénom, email) suivi de vos critères de recherche. Certains sites vous proposent même l’aide d’agences immobilières en échange de votre numéro de téléphone. Vous faites un tour dans votre quartier, les agences arborent leurs vitrines d’annonces alléchantes correspondant à votre budget. Puis vient votre premier rendez-vous. Une petite surface entre 25 et 30 m², dans le centre de Paris, bien desservi par les transports en commun, côté rive droite, WC inclus, pas de mur en guise d’horizon, ni de rez-de-chaussée, pour un budget maximal de 200 000 euros. Pas possible, on vous répond car la réalité est tout autre. Vous n'aurez rien en dessous de cette somme. Le secret pour acheter un studio à Paris? Avoir de la chance? Tomber au bon moment? Faire preuve d'assiduité peut être la clé car c'est une véritable traque immobilière, presque une mission impossible. Alors comment faire? Pas de solution miracle car le problème est soit les biens sont très chers, soit ils sont vétustes soit ils sont vendus en quelques heures à peine.

Les précautions à prendre

Vous avez enfin trouvé votre bonheur. Vous désirez acheter un studio à Paris. Signez avec le vendeur un compromis de vente avec des conditions suspensives. Vous n'êtes pas sûr de vous? Faites-vous aider par un notaire, vous n'aurez rien à payer. Renseignez-vous auprès d'un courtier, ils sont moins chers que les assureurs ou les banques. Si vous faites des travaux, gardez les factures car elles sont déductibles d'impôts et soyez sûr que la facture ne soit pas majorée à la fin des travaux.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016