Excite

Acheter logement à l'étranger : attention, pas de précipitation

Diversifier ses placements immobiliers, avoir un pied-à-terre pour ses vacances ou préparer sa retraite dans un pays aux conditions climatiques clémentes… les raisons d’acheter un logement à l’étranger ne manquent pas. Mais attention aux coups de cœurs ! Acheter un logement à l’étranger est une démarche complexe ! Quelques conseils à suivre.

Il est important de bien maîtriser les lois locales. Avant d’engager toute démarche, il faut savoir que le droit applicable au contrat de vente est celui du pays où est situé le bien immobilier acheté : l’avant-contrat de vente et le délai de rétraction de 7 jours sont des principes français que l’on retrouve rarement à l’étranger. Les règles civiles (droits du conjoint, succession…) et la fiscalité (taxes locales, impôt de plus-value…) sont aussi déterminées par la loi locale. Certains pays, moyennant un acte spécifique, acceptent toutefois de soumettre la succession à la loi française.

Renseignez-vous également sur les garanties dues par le vendeur et sur leur durée. En France, par exemple, le vendeur d’une maison neuve est responsable des vices cachés sur le gros œuvre pendant 10 ans mais ce n’est pas forcément le cas partout.

Enfin, si le bien est destiné à la location, la fiscalité applicable aux loyers perçus est déterminée par la convention fiscale passée entre la France et le pays.

Pour choisir votre bien, faite appel aux nombreux sites d’immobilier proposant des biens à l’étranger. Certains, spécialisés dans l’expatriation, proposent même des services d’accompagnement pour les démarches administratives et fiscales.

Avant de vous lancer, n’hésitez pas à parcourir les salons sur l’investissement immobilier afin de recueillir des informations. Si vous en avez des amis ou des connaissances locales, prenez conseil auprès d’eux pour vérifier vos premières impressions.

Tenez également compte du contexte géopolitique et de la fluctuation des monnaies. Même si la pérennité de la pierre a fait ses preuves, des troubles, tels que ceux que la Tunisie vient de connaître ou la baisse du dollar par rapport à l’euro peuvent compromettre votre investissement.

Une fois de plus la règle d’or “location location location” s’applique dans le choix du placement immobilier. La liquidité du bien immobilier doit aussi être pris en compte dès l’acquisition : vérifier méthodiquement les facilités de se dessaisir du bien sans pour autant le brader en cas de vente rapide. Renseignez-vous sur l’état du marché local et les facilités en matière de revente.

Pour acheter un logement à l'étranger, renseignez-vous car selon les pays, l’achat d’une maison peut être soumis à certaines restrictions pour les ressortissants étrangers. Il implique par ailleurs des règles de droit français et de droit international.

Puis pour trouver un notaire, adressez-vous à la chambre des notaires de votre région ou au Conseil supérieur du notariat qui pourra vous orienter vers des notaires étrangers.

Enfin, si vous ne maîtrisez pas la langue du pays, faites-vous assister par un interprète spécialisé en droit, ne serait-ce que pour le contrat de vente, généralement rédigé dans la langue du pays.

Vigilance, le maitre-mot

En tout état de cause, si l’acquisition d’un logement en France implique en soi une très grande vigilance, la même démarche à l’étranger suppose de redoubler de précautions. Avant tout, privilégiez un placement immobilier dans un pays que vous connaissez pour des raisons personnelles ou professionnelles. Puis adressez-vous à la banque pour mettre au point le montage financier pour acheter un logement à l'étranger.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016